Nouveautés sur le Web

Hydrocarbures : Le gouvernement augmente le prix du litre de « Super » et de « Gasoil » de 75 FCFA

Le conseil des ministres s'est tenu, ce jeudi 08 novembre 2018 sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Divers dossiers ont été examinés au cours dudit conseil. En attendant l'intégralité du compte rendu, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, livre la substance des débats.

"-" Au titre du ministère de l'Economie, des Finances et du Développement, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le conseil a adopté trois décrets. L'un des décrets porte autorisation de perception de recettes relatives aux opérations de création, d'ouverture, de fonctionnement des écoles privées professionnels en élevage et en santé animale. Ce décret a deux objectifs : le premier, c'est d'éviter la création et les ouvertures anarchiques d'écoles privées de santé animale et d'élevage. Il va également permettre d'élargir l'assiette de recettes budgétaires.

"-" Au titre du ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, Rémis Dandjinou a affirmé que le conseil a adopté un rapport relatif à la sécurisation de l'approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures. Il s'agit d'un schéma d'apurement de la dette de l'Etat vis-à-vis de la SONABEL, de l'adoption d'un mécanisme de réajustement des prix des hydrocarbures à la pompe et la décision d'augmenter le prix du « Super » et du « Gasoil » de 75 FCFA par litre pour compter de demain vendredi 9 novembre 2018.

Pour expliquer cette situation, le porte-parole du gouvernement a rappelé, qu'en 2016, le gouvernement a baissé les prix de 50 FCFA sur le litre. Et cette baisse s'ajoute à celle de 2015. Pendant ce temps, « durant cette période, les prix au niveau international ont connu une hausse, le gouvernement espérait que cette hausse allait se ralentir pour qu'on ne soit pas obligé de faire cette péréquation », a souligné Rémis Dandjinou.

Le deuxième constat, affirme le ministre en charge de la Communication, c'est que la subvention de l'Etat est d'à peu près 14 milliards FCFA chaque mois. Ces 14 milliards FCFA touchent le prix à la pompe, le gaz domestique et la SONABEL qui produit à partir des hydrocarbures. « Pour éviter que les variations au niveau international affectent le prix du KWH, le gouvernement a décidé de conserver la subvention au gaz, la subvention à la SONABEL, mais de réduire la subvention que nous apportons à la pompe », a expliqué M. Dandjinou.

Aujourd'hui, a-t-il déclaré, nous devons à peu près 240 milliards FCFA à la SONABHY et les banques ne sont plus prêtes à prêter de l'argent à la SONABHY pour acheter le carburant que nous allons consommer. « Il y a notamment une situation internationale que nous ne maitrisons pas. Tous ces éléments font qu'il y a une envolée des prix qu'on ne peut plus soutenir. Mais le gouvernement a décidé de ne pas toucher au gaz et à la subvention au niveau de la SONABEL », a précisé le porte-parole du gouvernement.

Selon le porte-parole du gouvernement, un décret a été pris concernant la création de « youthconnekt Burkina ». Il s'agit d'un mécanisme de participation des jeunes à la vie politique, mais également par le renforcement de leur capacité entrepreneuriale. C'est un modèle qui existe au Rwanda et qui a été plébiscité par les pays africains.

COMMUNICATION ORALES

Selon le Ministre Dandjinou, le gouvernement a entendu un certain nombre de communications orales. Le gouvernement félicite les acteurs du tour du Faso pour la victoire du cycliste burkinabè et tous ceux qui ont permis ce succès qui fait la fierté du Burkina Faso.

Le gouvernement félicite également les forces de sécurité pour la bonne sécurisation du SIAO, du Tour du Faso et des recréatrales. Pour cet évènement, le conseil a fait une mention particulière pour cette initiative privée qui, dans une période difficile pour le Burkina, montre la résilience et la force d'organisation des burkinabè.


DCPM/ Ministère de la communication et des relations avec le parlement

Lire la suite »

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 08 novembre 2018

Le Conseil des ministres s'est tenu à Ouagadougou, le jeudi 8 novembre 2018, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier ministre, Chef du gouvernement. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales et autorisé des missions à l'étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L'ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE CINQ (05) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de l'Economie, des finances et du développement :

"-" un décret portant autorisation de perception de recettes relatives aux opérations de création, d'ouverture et de fonctionnement des écoles privées de formation professionnelle en élevage et en santé animale au Burkina Faso.
L'adoption de ce décret permet de mettre en place un cadre légal de création et de perception des recettes liées aux différentes prestations relatives à la création, à l'ouverture et au fonctionnement des écoles privées de formation professionnelle en élevage et en santé animale dans notre pays.

"-" un décret portant création d'une perception auprès du Consulat général du Burkina Faso à Soubré en République de Côte d'Ivoire.
L'adoption de ce décret permet la mise en place d'une perception de recettes auprès du Consulat général de notre pays à Soubré en République de Côte d'Ivoire, conformément aux articles 4 et 5 du décret n°2000-323/PRES/PM/MEF du 19 juillet 2000 portant gestion financière et comptable des missions diplomatiques et consulaires du Burkina Faso à l'étranger.

"-" un décret portant modification du décret n°2013-772/PRES/PM/MEF/MAECR/MATS du 17 septembre 2013 portant tarification des prestations de services dans les missions diplomatiques et consulaires et à l'administration centrale.
Ce décret modificatif vise à prendre en charge les termes du contrat de partenariat public privé pour la production et la délivrance des passeports à puce électronique dans notre pays.

L'adoption de ce décret permet de fixer une base juridique de la répartition des recettes issues de la délivrance des passeports à puce.

I.1.2. Pour le compte du ministère du Commerce, de l'industrie et de l'artisanat :
"-" un rapport relatif à la sécurisation de l'approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures.

Ce rapport permet l'adoption du schéma d'apurement de la dette de l'Etat vis-à-vis de la Société nationale burkinabè d'hydrocarbures (SONABHY) et d'un nouveau mécanisme de détermination des prix des hydrocarbures.
Le Conseil a décidé d'une hausse de soixante-quinze (75) francs CFA par litre du prix à la pompe de l'essence super et du gasoil pour compter du 09 novembre 2018.

I.1.3. Pour le compte du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l'insertion professionnelles :

"-" un décret portant création, attributions et fonctionnement du Conseil d'orientation et de suivi de Youthconnekt Burkina (COS-Y).
L'initiative Youthconnekt Burkina est une plateforme qui a pour objectif de contribuer à améliorer l'employabilité des jeunes et leur participation citoyenne au développement du pays.

L'adoption de ce décret permet de doter notre pays d'une instance stratégique d'orientation et de suivi des actions de l'initiative Youthconnekt Burkina.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre du Commerce, de l'industrie et de l'artisanat a fait au Conseil le bilan de la 15e édition du Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (SIAO) tenue du 26 octobre au 04 novembre 2018 sous le thème « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique ».
Le Conseil félicite le comité d'organisation et l'ensemble des acteurs ayant contribué à l'éclatant succès de cette édition.

II.2. Le ministre de la Culture, des arts et du tourisme a fait au Conseil une communication relative à la tenue, du 26 octobre au 03 novembre 2018 à Ouagadougou, de la 10ème édition des Recréatrales, sous le thème : « Tresser le courage ».

Le Conseil félicite les initiateurs pour la réussite de cet évènement qui participe à l'épanouissement des populations et au développement socioculturel du Burkina Faso.

II.3. Le ministre des Sports et des loisirs a fait au Conseil le bilan de la 31e édition du Tour cycliste international du Faso, tenue du 26 octobre au 04 novembre 2018.
Le Conseil félicite les équipes burkinabè pour leur performance, Mathias SORGO pour sa victoire et le comité d'organisation pour la réussite du Tour.

Le Conseil remercie par ailleurs les autorités du Ghana pour la parfaite organisation des étapes Manga-Bolgatenga et Bolgatenga-Pô, les équipes des pays amis ainsi que les populations du Burkina Faso pour l'accueil chaleureux réservé aux cyclistes.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l'ordre national

Lire la suite »

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...